Le temps de la Pro D2.

Avec l'avènement du professionnalisme en 1995, le Championnat de France se restructure et laisse place à deux compétitions distinctes de 20 clubs, appelées Groupe A1 et A2. Le Groupe A2 deviendra ensuite le Championnat de France Élite 2. En novembre 1999, la seconde division professionnelle est créée sous l'égide de la Ligue nationale de rugby, elle est appelée Pro D2 et sera composée de 12 clubs lors de la première édition, en 2000-2001.

Côte Aviron, suite à deux saisons difficiles en Groupe A2 (1997 et 1998) un état des lieux est engagé. Les statuts sont inadaptés, l'organisation mauvaise, les pouvoirs de décisions mal répartis, sans parler de la municipalité faisant survivre un club largement dépendant d'elle.

Le 19 Septembre 2000, l'Association Aviron Bayonnais constitue une Société commerciale sous la forme d'une SAOS, puis le 18 juillet 2001 crée une Société Anonyme sportive professionnelle. Le club prend désormais le nom d'Aviron Bayonnais Rugby, sous la présidence depuis 2000 de Francis Salagoity aux côtés de Jean Saussié avec l'appui du maire Jean Grenet.

L'AB voit l'arrivée d'un directeur commercial et administratif ainsi que le soutien financier du chef d'entreprise Michel Cacouault. Le club se dote de sponsors nationaux et régionaux afin de garder une autonomie. Les entraîneurs se succèdent vitesse grand V (Viguera - Bidart - Léta - Novion - Peytavin - Bouisset - Doucet). Des cadres comme Lamaison, Larréchéa, Cléda ou Massabeau participent à la renaissance de l'équipe.

Bayonne renoue avec l'élite un dimanche de Mai 2004, en s'imposant à Périgueux.

 

Saison 2000-2001.

L'AB termine la saison, troisième dans une poule de 12 clubs, dominée par Montauban et Toulon. Qualifiés en demi-finale, les bayonnais affrontent Toulon à Mayol où ils chutent lourdement (23-40). Montauban vainqueur de la finale contre le RCT (15-9) accède au Top 16.

Effectif de l'AB lors de la saison 2000-2001 :

Bujaldon - Etcheto - Aussel - Murata - Haïssaguerre - Ossard - Laborde - Douarche - Larralde - Larréchéa - Fagoaga - Elissalde - Lamour - Arrijuria - Couriol - Massabeau - Abbadie - Altuna - Sein - Bouvier - Dolhéguy - Sigaud - Ruth (Entraineur : Léta).

 

Saison 2001-2002.

La Pro D2 comporte maintenant 16 équipes. Aucune phase finale de prévue, seuls les deux premiers accédant au Top 16. Mont de Marsan premier et Grenoble second, seront les deux élus.

Bayonne accusant un lourd passif de 15 défaites, termine à une modeste neuvième place. Les rêves de montée sont encore bien éloignés.

 

Saison 2002-2003.

La saison de l'AB est légèrement meilleure avec une sixième place au final, et compte 18 victoires pour 12 défaites.

Brive, premier, accède au Top 16 alors que suite à des barrages, Montpellier suit le mouvement écartant Tarbes en finale play-off (25-21).

 

Saison 2003-2004.

La quatrième saison de Pro D2 et la huitième dans l'antichambre de l'élite sera enfin la bonne. Bayonne a comme adversaires principaux Lyon, Auch, Dax, La Rochelle et Toulon. Le premier du classement monte directement en Top 16, sinon des barrages seront nécessaires.

Au terme d'une saison haletante, Bayonne termine premier à égalité avec Auch (74 pts chacun) l'AB devançant les gersois à la différence particulière : Aller à Bayonne, victoire (23-8) et retour à Auch, défaite (21-22). Le match de la montée s'est joué lors de l'ultime journée avec un déplacement à Périgueux bon dernier, où Bayonne s'impose (28-18).

En play-off Bayonne bat Dax pour le compte des demi-finales (16-14). La finale sera perdue contre Auch (9-26), qui en profite pour monter en Top 16 et remporter le titre de champion de France de Pro D2.

Mais le plus important est acquis, la saison suivante l'Aviron Bayonnais retrouvera enfin l'élite du rugby français.

L'Aviron retrouve l'Elite !

 

Saison 2004-2005.

Bayonne ne fera pas de folies niveau recrutement, se contentant de combler certains postes. On mise sur les cadres de la montée (Larréchéa, Cléda, Usandisaga, Tewhata, Massabeau). La vraie trouvaille est sans aucun doute l'ailier Laloala Milford qui enchantera le stade Jean Dauger par ses fulgurantes accélérations.

L'AB nouveau promu joue le maintien. Pour cela il faudra absolument éviter les 4 dernières places synonymes de descente ou de barrage pour la 13 ème place. Auch, Béziers et Grenoble sombreront alors que Pau disputera son maintien en barrages. Bayonne 12 ème, sauvera sa tête lors de l'ultime journée à domicile contre Brive (43-29), bonus offensif à la clé.

Le grand fait d'arme de cette saison, outre le maintien, est la victoire acquise contre le BO à Aguiléra (22-27) le samedi 18 septembre 2004.

AB-BO - 18 septembre 2004

 

  18 Septembre 2004 : le BO de Gonzo est surpris par l'Aviron de Larrechea (27-22). Bayonne signe son retour dans l'élite par un succès emblématique à Aguiléra.

 

 

Saison 2005-2006.

Le Top 16 n'est plus, place au Top 14 maintenant. Les deux derniers descendent, places que l'Aviron veut absolument éviter.

Niveau recrutement, arrivée de Xavier Péméja au poste d'entraîneur et surtout du castrais Richard Dourthe, véritable métronome au pied. Devant, le pilier sud-africain Edouard Coetzee apportera toute sa puissance.

La saison sera crispante de bout en bout. Toulon cède très vite, par contre la 13 ème place penchera longtemps entre Pau et Bayonne. La dernière journée (à déconseiller aux cardiaques) voit Pau recevoir Castres et Bayonne accueillir Clermont. Bayonne sera 10 minutes virtuellement en Pro D2 s'inclinant (19-24). Heureusement Castres offre le maintien aux bayonnais parvenant à vaincre les palois (25-27). Bayonne finit 12 ème comme la saison précédente en devançant Pau de 3 points.

A noter également la victoire lors du derby contre Biarritz (10-09) à Jean Dauger, les biarrots seront comme en 2005 champions de France.

25-05-2006 : La liesse à Jean Dauger.

 

25 Mai 2006 : Bayonne 19-24 Montferrand, le public de Jean Dauger attend la fin du match à Pau la peur au ventre, les palois s'inclinent de justesse contre Castres. Bayonne se maintient, à l'image de Lafa’iali et Tewhata, les supporters peuvent se lâcher.

 

 

 

Saison 2006-2007.

Yoan Audrin, Rob Linde, Sam Gerber et Jacques Deen sont les principales recrues de cette troisième saison dans l'élite. Après des débuts compliqués avec cinq défaites consécutives, Bayonne se reprendra en obtenant une victoire précieuse à Montauban (18-17) et un nul à Agen (16-16). La victoire à Brive lors de la dernière journée (9-6) grâce à l'intraitable Richard Dourthe, donnera à l'AB une 8 ème place inespérée.

Deux historiques descendent cette saison-là, Narbonne et Agen.

Octobre 2007, Alain Afflelou concrétise son intérêt pour le club. Il apporte de l'argent, 1,5 millions d'euros par saison. et aide l'Aviron à progresser pour être parmi les meilleurs.

 

Le 10 octobre 2007, ALAIN AFFLELOU devient le principal partenaire financier officiel du club auquel il apporte environ 1,5 millions d'euros par saison.

 

 

Saison 2007-2008.

Le recrutement s'affine avec la venue de David Roumieu, Dwayne Haare, Manny Edmonds, Craig Gower et Jean-Baptiste Peyras. La saison sera tranquille, sans frayeur pour un risque de descente.

Bayonne se classe 9 ème avec  54 points, loin devant les deux relégués Dax et Auch.

Richard Dourthe.

 Richard Dourthe, second meilleur buteur du championnat avec 245 pts marqués. L'Aviron lui doit beaucoup grâce à sa formidable adresse au pied. Il quitte les crampons pour devenir la saison suivante entraîneur de l'équipe 1.

 

 

Saison 2008-2009.

Denis Avril, Rémy Martin, Rodney Blake, Julien Puricelli et Thibault Lacroix sont les principales recrues. Bayonne fera le meilleur départ depuis son retour dans l'élite occupant même la place de leader. 9 victoires sur les 11 premiers matchs, de quoi rendre incrédule mais pourtant véridique. Le BO est vaincu sur ses terres (12-14) un 1er novembre.

Toulouse lors d'un match au sommet corrigera l'AB (11-32), le Stade Français fera de même la rencontre suivante (8-35). Bayonne va peu à peu reculer pour échouer au dépend de Brive dans l'obtention d'une place en H Cup. L'AB finit 7 ème avec 66 pts, devancé par Brive à la seule différence de point particulière.

Le manager Richard Dourthe peut fulminer de rage au regard de tant de points gaspillés si bêtement, lui qui sera la saison suivante démis de ses fonction faute de bons résultats.

En décembre 2009, Alain Afflelou prends une nouvelle envergure au sein du club. Il intègre le conseil d'administration à l'occasion de l'assemblée générale de la SASP. Un poids supplémentaire et une influence accrue pour Afflelou qui s'est reengagé jusqu'en 2014 et deviendra vice-président en 2010.

BO-AB - 01/11/20081er Novembre 2008 : Après quatre années de disette, l'Aviron bayonnais remporte le derby basque 14-12 à Aguiléra, notamment grâce à un essai décisif de Sam Gerber. Avec ce match, les bayonnais confirment leur très bon début de saison en s'installant durablement parmi les quatre premiers.