1980 : La victoire en Challenge Yves du Manoir.

Lors de la saison 1979-1980, Bayonne hérite d'un groupe compliqué avec Bagnéres, Tarbes, Dax, Brive et Biarritz. L'AB ne perdra qu'un seul match à domicile, le plus important symboliquement contre le BO (9-16) mais s'imposera à Aguiléra (12-8). Les deux derbys contre le Boucau seront remportés (18-9) et (15-6). En seizièmes, Bayonne bat Romans (18-11), puis Toulon en huitièmes (25-14). Seul Toulouse futur finaliste mettra fin à l'aventure bayonnaise en quarts (24-3) sur le terrain de Tarbes.

Bayonne brillera dans une autre compétition, le Challenge Yves du Manoir. Qualifiés en huitièmes, l'AB domine nettement Bègles (27-4). Lourdes en quart de finale sera autrement plus coriace et seulement défait 22-20. Le surprenant Angoulême s'inclinera en demi-finale (18-6) et Bayonne aura le privilège d'affronter le grand Béziers, la bête noire de tous les clubs français en finale.

Le samedi 31 Mai 1980 au Parc des Princes, Bayonne défie un grand Béziers sur de ses forces. Pourtant le jeu bayonnais fera déjouer la machine héraultaise, bousculée où on ne s'y attendait pas, c'est à dire devant. C'est en première période que Bayonne forge sa victoire en dominant nettement le combat des avants. Un essai collectif marqué à la dixième minute fait douter les biterrois (4-0). Uthurriscq concrétise une pénalité à la 26 e minute pour porter la marque à 7-0. Barnebougle récupère une balle en touche et décale Sagarzazu qui s'écroule dans l'en-but. La transformation d'Uthurriscq porte le score à 13-0 à la mi-temps.

Une nouvelle pénalité d'Uthurriscq à la 54ème minute fortifie l'avance (16-00). Béziers touché dans son orgueil reviendra sur deux essais en fin de rencontre (16-10), mais bien trop tard pour rattraper l'Aviron vainqueur du Challenge.

L'équipe :

Uthurriscq - Pardo - Bélascain - Perrier - Serres - Alvarez - Elissalde - Pétrissans - Etcheverry - Destandau - Barnebougle - Guilleton - Dospital - Sagarzazu - Garat.

AB Vainqueur du Challenge Yves du Manoir - 1980.

 

Saison 1980-1981.

Cette saison sera pour l'AB l'occasion de montrer une nouvelle fois sa puissance à domicile malgré une seule défaite assez cocasse contre Oloron (15-19) alors que le champion de France est venu perdre (24-13). Les deux derbys face à Saint Jean de Luz sont également remportés (25-3) puis (11-4) à l'extérieur. En seizièmes, l'AB bat difficilement Castres (14-12) puis perd contre Tarbes en huitièmes (12-18), à charge de revanche.

1982 : La finale de triste mémoire.

La poule de la saison 1981-1982 où figure l'AB est horrible. On y trouve le champion en titre Béziers, le redoutable RC Toulon, le prometteur Nice finaliste l'année suivante, le voisin BO et Brive qui nous en fera baver en phase finales.

L'AB remporte tous ses matchs à domicile sauf le plus facile contre le dernier Avignon (3-10). Le BO chute à Saint Léon (17-6) mais gagne le retour sur ses terres (6-18). Bayonne finira en tête devant Béziers, Nice et Brive avec 13 victoires pour seulement 5 défaites.

L'AB se qualifie directement en Huitièmes où il affronte en Aller/Retour le vainqueur d'un match de barrage opposant Brive à Romans. Brive s'imposant (12-9) sera cet adversaire. Bayonne gagne le match aller contre Brive à La Rochelle (23-9) et se fait une belle frayeur au retour à Bordeaux en s'inclinant contre les corréziens (22-12). L'AB se qualifie pour 4 points.

En quart de finale, c'est Tarbes qui se dresse encore sur la route de l'Aviron, mais l'AB franchira l'obstacle non sans difficultés (13-6) grâce à deux essais de Paredon et Pardo. Plus qu'un match avant la grande finale, il sera parfaitement négocié contre Grenoble (20-3), Uthurriscq, Gastambide et Paredon pointant 3 essais.

Le même week-end l'équipe réserve de l'AB devient championne de France face à Béziers (13-10).

Agen qui a sorti Pau, Narbonne et l'Usap sera l'adversaire en finale avec les Dubroca, Gratton, Erbani, Delage, Mothe, Viviés et l'incontournable Sella.

LA FINALE CONTRE AGEN le samedi 29 Mai au Parc des Princes, film du match :

L'Aviron trop fébrile derrière commet de nombreuses fautes qui pèseront lourd dans la rencontre. A la 5ème minute, Uthurriscq isolé joue un renvoi que Sella à l'intérieur des 22 mètres contre pour marquer un essai litigieux (4-0). Les bayonnais veulent vite refaire leur retard, mais trop précipités se feront une nouvelle fois tromper. Huit minutes plus tard, Pucheu en repli dégage mal et l'agenais Tolot récupère le cuir. Il sert son coéquipier Lacroix qui file à l'essai suite à une passe en avant, au vu des images télévisées, mais que l'arbitre accorde (8-0).

L'AB continue de jouer malgré tout et l'arbitre daigne enfin sanctionner les agenais sur hors-jeu. Uthurriscq à la 23ème transforme la pénalité (8-3). Trois minutes plus tard, un coup de tête de Tolot dans un regroupement entraine une nouvelle sanction convertie par Uthurriscq qui redonne espoir à tout un peuple (8-6). On atteint ce score à la mi-temps qui laisse encore espérer les bayonnais.

L'AB reprend la seconde période tambour battant sans pouvoir concrétiser. A la 63ème, Delage l'ouvreur agenais récupère le ballon contré d'un drop et lance une attaque. Le centre Mothe recentre au pied pour Dupont qui marque l'essai (14-6). Bayonne y croit toujours et à dix minutes de la fin, profitant d'un hors-jeu agenais, Uthurriscq réduit la marque sur pénalité (14-9). Malheureusement le dernier mot sera agenais à la 77ème minute. Le centre remplaçant Lavigne perce la défense bayonnaise et sert son coéquipier Mothe qui termine le travail (18-9).

Bayonne malchanceux et lésé par l'arbitrage perd un match qui laissera regrets et amertume. Les adieux de Pétrissans et Barnebougle sont bien tristes.

L'équipe finaliste :

Pierre Dospital - Dominique Sagarzazu - Jean Garat - Daniel Barnebougle - Michel Guilleton - Pierre Destandau - Roland Pétrissans - Arnaud Gastambide - Pierre Pucheu - Pierre Alvarez - Laurent Pardo - Christian Belascain - Patrick Perrier - Michel Paredon - Claude Uthurrisq.

Remplaçants : Alain Villacampa - Yves Cedarry - Christian Lembure - Louis Galdos - Alain Peyrelongue - Jean-Louis Pontacq.

Entraineurs : Jean Saussié et Francis Léta.

Aviron Bayonnais finaliste 1ère Division - 1982 Finale AB-Agen - 1982

 

Aviron Bayonnais finaliste 1ère Division - 1982

 

Saison 1982-1983.

Ce sera la dernière fois où l'AB atteindra une demi-finale. A domicile, Bayonne perd une seule fois contre Toulon (6-17) mais se rattrape en dominant Béziers (10-3), Toulouse (22-21) et Biarritz (13-6), qui s'imposera à Aguiléra (16-18).

Bayonne bat Montauban en huitièmes (27-3) et (13-6). En quart de finale, une victoire difficile contre Lourdes (13-12) lui ouvre l'accès aux demi-finales avec encore Béziers sur sa route. Guilleton et Destandau se blessent durant l'échauffement dérangeant considérablement les plans bayonnais. C'est également la montée en puissance d'un ailier prometteur, Patrice Lagisquet, qui marquera un essai. L'AB résistera mais devra céder face à la puissance de son rival. Les biterrois s'imposent (19-12) avant de remporter un nouveau titre de champion.

Les saisons suivantes verront le départ des cadres finalistes, remplacés certes pas des éléments de talent, mais insuffisant pour perpétuer les bons résultats.

De 1984 à 1989, Bayonne échouera à cinq reprises en huitièmes de finale sévèrement vaincus, sauf en 1987 où pour la première fois depuis 1976 ils ne disputent pas de phase finale.

La réserve sera championne de France en 1988 et 1989 contre Montchanin à chaque fois (37-11) puis (28-12).

Antoine et Bruno Fabre - Internationaux Universitaire - 1988 Pierre Peytavin - International A - 1988 Franck Vanhems - International Universitaire - 1988

AB Réserve Championne de France - 1988 Aviron Bayonnais - 1989

 

Les internationaux.

De l'équipe finaliste en 1982, quatre joueurs sont internationaux. Trois arrières : Christian Bélascain, Patrick Perrier, Laurent Pardo associés lors de trois rencontres du Tournoi 1982 toutes perdues (Pays de Galles : 12-22 - Angleterre : 15-27 et Ecosse : 7-16) et un avant, Pierre Dospital.

 

Pierre Dospital

Pierre DospitalNé le 15 mai 1950 à Itxassou. Il a joué avec l'équipe de France de 1977 à 1985 au poste de pilier (1,85 m pour 103 kg). Il a joué avec l'Aviron Bayonnais toute sa carrière remportant le Challenge Yves du Manoir et fut finaliste du Championnat de France. Peyo a disputé son premier test-match le 15 décembre 1977, contre la Roumanie, et sa joua sa dernière rencontre internationale contre l'Argentine, le 22 juin 1985. Il était remplaçant lors du Grand Chelem réussi par la France en 1977 mais était titulaire pour le grand Chelem de 1981.Dospital a joué avec les Barbarians en 1984 et 1986.

Actuellement Peyo vit à Espelette où il est restaurateur. Un livre lui a été consacré «  Pierre Dospital : vie d'un pilier basque : pilier de rugby, de fête et de l'amitié » d'Alain Leygonie.

 

 

 

Christian Bélascain

Christian BélascainNé le 1er novembre 1953 et décédé le 8 janvier 2004. Il a joué avec l'équipe de France de 1977 à 1983, évoluant au poste de trois-quarts centre (1,80 m pour 85 kg). Il joua avec le Boucau Stade, l'Aviron Bayonnais, et l'US Bardos. Il devint ensuite professeur d'éducation physique, et fut entraîneur et manageur de l'Aviron Bayonnais.

Palmarès en club :

Finaliste du Championnat de France en 1982 contre Agen 09-18.

Vainqueur du Challenge Yves du Manoir en 1980 contre Béziers 16-10.

Palmarès en Equipe de France :

Sélections : 18.

Il a disputé son premier test match le 10 décembre 1977, contre l'équipe de Roumanie, et joua son dernier match contre l'équipe du Pays de Galles, le 19 mars 1983.

Tournois des 5 nations disputés : 1978, 1982, 1983.

Victoire dans le Tournoi des cinq nations : 1983.

 

Laurent Pardo

Laurent Pardo

Né le 19 février 1958 à Bayonne. Il a joué avec l'équipe de France de 1980 à 1985, évoluant au poste de trois-quarts aile ou arrière (1,80 m pour 82 kg). Il a évolué essentiellement avec l'Aviron bayonnais mais également au Racing Club de France, Montferrand et Hendaye. Son grand-père, Laurent Pardo, également trois-quarts aile, fut finaliste du championnat de France en 1923, avec l'Aviron bayonnais. En 2010, Francis Salagoïty le nomme conseiller sportif afin de rétablir une situation sportive délicate.

Palmarès en club :

Finaliste du Championnat de France en 1982.

Vainqueur du Challenge Yves du Manoir en 1980.

Palmarès en Equipe de France :

14 sélections (+ 3 non officielles).

3 essais (12 points).

Tournois des cinq nations disputés : 1981, 1982, 1985.

Grand Chelem en 1981 : Il a disputé les quatre matchs et marqué deux essais pendant ce tournoi, dont un important lors du match décisif contre l'équipe d'Angleterre.

 

Patrick Perrier

Patrick PerrierNé le 20 janvier 1957 à Bayonne. Il a joué avec l'équipe de France et l'Aviron bayonnais, évoluant au poste de trois-quarts centre (1,78 m pour 83 kg). Il fut ensuite professeur d'éducation physique, et directeur de la salle Lauga de Bayonne.

Palmarès en club :

Finaliste du Championnat de France en 1982.

Vainqueur du Challenge Yves du Manoir en 1980.

Palmarès en Equipe de France :

Sélection en équipe nationale : 4 en 1982.

Tournoi des cinq nations disputé : 1982.

Christian Bélascain - Patrick Perrier - Laurent Pardo