18-02-2017 18:30

Player statistic

Statistiques du Match

1
Carton(s) jaune(s)
0
0
Carton(s) rouge(s)
0
0
Drop(s)
0
6
Essai(s)
3
2
Pénalité(s)
2
5
Transformation(s)
3

Additional information

Arbitre
Cédric Marchat (France)

 

 

Malgré une bonne seconde période, l’Aviron Bayonnais s’est incliné à Marcel-Michelin face à Clermont (46–27).

 

Clermont a repris la tête du Top 14 aux dépens de La Rochelle après sa victoire bonifiée (46–27), samedi soir, au Parc des Sports Marcel-Michelin, face Bayonne, dernier du classement. Clermont a pris son bonus au bout des arrêts de jeu grâce à un essai du capitaine, Alexandre Lapandry. Il a été servi par l’ancien ailier castrais, Rémy Grosso, entré jeu à la soixante-douzième minute et qui n’a pas raté ses débuts sous ses nouvelles couleurs après être arrivé à l’ASM, lundi.

De leurs côtés, les Bayonnais restent derniers et peuvent regretter de repartir sans un point de bonus défensif, après avoir frôlé le ridicule en première mi-temps. A la pause, Clermont, emmené par une jeune garde fringante, semblait déjà se diriger tranquillement vers un succès bonifié (29–0). Dominateurs en conquête directs et dans les rucks, ils avaient profité de l’apathie adverse pour inscrire quatre essais par le demi de mêlée Charlie Cassang (16, 27), et les centres, Aurélien Rougerie (2) et Damian Penaud (37).

 

20 points bayonnais en 20 minutes.

 

A quatre minutes de la fin, le troisième ligne aile, Judicaël Cancoriet, croyait même donner définitivement le bonus offensif à son équipe avant un nouvel essai bayonnais. Au terme d’un match débridé, marqué par de nombreux essais sur des ballons de récupération, Clermont n’a pas su faire preuve de maîtrise pour empêcher un retour adverse.

Au retour des vestiaires, l’ailier Julien Planté provoquait même un essai de pénalité en défaveur de son équipe et écopait d’un carton jaune (42). La sortie du trois-quart clermontois déstabilisait les Auvergnats qui encaissaient vingt points en vingt minutes (29–20, 60). Les Clermontois se reprenaient tout de même pour assurer la victoire sur une pénalité de Brett (32–20, 74), avant d’être libérés par Grosso et Lapandry.