Dernier résultat

Prochain Match

20-11-2016 16:15

Statistiques joueurs

# Evénement Minute
Julien Jané 1 25'
Emmanuel Saubusse 1 26'
Emmanuel Saubusse 1 30'
Emmanuel Saubusse 1 33'
Emmanuel Saubusse 1 46'
Minute Evénement #

Statistiques du Match

0
Carton(s) jaune(s)
1
0
Carton(s) rouge(s)
0
0
Drop(s)
0
1
Essai(s)
1
3
Pénalité(s)
2
1
Transformation(s)
1

Informations de match

Arbitre
Tual Trainini (France)
Affluence
13500 Spectateurs

 

 

Vainqueur de Toulouse (16-13), dimanche, dans des conditions difficiles, l'Aviron Bayonnais signe sa troisième victoire de la saison et abandonne la lanterne rouge du Top 14 à Grenoble. Le Stade Toulousain, lui, est huitième.

 

La victoire était impérative pour les Bayonnais et la manière importait peu. Tant mieux car les conditions climatiques automnales (beaucoup de pluie en première période) n'ont pas favorisé les grandes envolées au stade Jean-Dauger. Le combat fut donc aussi âpre qu'indécis. Pourtant, après vingt minutes de jeu, on ne donnait déjà plus très cher des chances bayonnaises. Toulouse menait 10-0 après un essai de Galan (6e) et une pénalité de Bézy sanctionnant la mêlée de l'Aviron, mise à mal à plusieurs reprises. Et comme le buteur basque Saubusse semblait dans un jour sans (deux échecs sur ses deux premières tentatives)...

Et puis la physionomie du match a tourné en moins de dix minutes (lire par ailleurs), Bayonne prenant l'avantage 13-10 avant que Bézy n'égalise juste avant la pause. En début de seconde période, Saubusse redonnait l'avantage à l'Aviron après un plaquage sans ballon de Florian Fritz, sanctionné au passage d'un carton jaune (16-13, 46e). Et puis ? Plus rien ou presque... De pénalités en mêlées, de fautes de main en ballons tombés, le match sombrait dans l'à peu près. A la dernière seconde, Samuel Marques avait toutefois l'opportunité d'égaliser de plus de 50 mètres mais sa tentative échouait au pied des poteaux.

 

Le fait : Le mauvais choix de Toulouse à la 75e.

 

75e minute: Toulouse hérite d'une pénalité à cinq mètres face aux poteaux. Mené de trois points à ce moment-là (13-16), le Stade Toulousain opte pour la mêlée, refusant de prendre la pénalité qui lui aurait à coup sûr permis d'égaliser. La première mêlée est brouillonne et M. Trainini ordonne de la refaire. Sur la seconde, la poussée des Bayonnais oblige la première ligne toulousaine à se relever illicitement. Pénalité pour l'Aviron et choix perdant pour Toulouse.