Aviron Bayonnais

Le club est créé en 1904, et dispute sa première finale lors de la saison de 1913, où il se défait du SCUF 31-8 au Stade Yves-du-Manoir. Le Championnat de France de rugby à XV est remplacé par Coupe de l'Espérance, pendant la Première Guerre mondiale. La compétition a été jouée pendant quatre saisons, avec l'Aviron bayonnais disputant la dernière finale, perdu face à Stadoceste tarbais 4 à 3.

Le championnat de France reprend ses droits après la guerre, et le club atteint la finale lors de la saison 1922 où il rencontre le Stade toulousain au stade Le Bouscat. L'Aviron bayonnais perd la finale 6 à zéro. Les deux clubs se retrouvent à nouveau la saison suivante en finale, qui est de nouveau gagnée par le Stade toulousain, sur le score de 3 à zéro.

L'Aviron bayonnais atteint la finale du championnat en 1934, il bat en finale son grand rival le Biarritz olympique 13 à 8 à au Stade des Ponts Jumeaux à Toulouse pour remporter son deuxième championnat après celui gagné en 1913. Deux ans plus tard en 1936, il gagne le Challenge Yves du Manoir, battant l'USAP en finale sur le score de 9 à 3. Le club gagne à nouveau le championnat de France en 1943 en battant en finale le SU Agen sur le score de 3 à zéro au Parc des Princes à Paris; l'année qui suit, 1944, Bayonne se hisse encore en finale mais perd la finale face à USAP 20 à 5.

Depuis 1944 le club ne trouve plus beaucoup de succès pendant plusieurs années, car il devra attendre jusqu'à 1980 pour gagner un nouveau trophée en remportant le Challenge Yves du Manoir, battant AS Béziers 16 à 10 pour obtenir son deuxième titre dans cette compétition. Bayonne atteint aussi la finale du championnat en 1982 avec une défaite contre le SU Agen 18 à 9.

Depuis 1982 jusqu'à aujourd'hui le club n'a plus atteint la finale du Championnat de France de rugby à XV.

Au début des années 2000, alors en Pro D2, l'Aviron bayonnais tente de monter en élite sans y parvenir malgré une demi-finale en 2000-2001. C'est en 2003-2004 que le club gagne son ticket pour la première division en terminant 1er de Pro D2 se classement leur permet aussi de disputer les demi-finales de Pro D2. Sur sa lancée, Bayonne gagne sa demi-finale contre Dax sur le score de 16 à 14 et atteint le stade de la finale. Mais pour la finale l'Aviron subit une défaite face au FC Auch sur le score de 9 à 26.

L'Aviron bayonnais a beaucoup évolué depuis que le club est monté en Top 14 (anciennement Top 16), avec l'apport de joueurs étrangers notamment. Depuis son retour en première division, l'Aviron bayonnais lutte pour assurer son maintien en élite pendant quatre ans. En 2006, malgré un parcours en Top 14 difficile, le club trouve un nouveau souffle en challenge européen en se qualifiant pour les quarts de finale. En 2007, Alain Afflelou concrétise son intérêt pour le club; il apporte de l'argent et aide le club à progresser pour être parmi les meilleurs.

Lors de la saison 2008-2009 l'Aviron bayonnais peut, pour la première fois depuis le retour en première division, lutter pour une place en Hcup mais termine 7e du Top 14.

La saison suivante, le club a beaucoup d'ambitions et veut rééditer la bonne saison passée. Mais la saison de l'Aviron est à nouveau difficile; le club se bat pour son maintien en Top 14. L'Aviron bayonnais joue son maintien contre Montauban, alors 12e avec 47 points et Montauban 13e avec 45 points. Au soir de la 25e journée, l'Aviron bayonnais perd son match aux allures de finale contre Montauban terminant 13e avec 47 points à 2 points de Montauban. Alors que le club doit descendre en Pro D2 en juin 2010, Bayonne est sauvé sur tapis vert pour cause de difficultés budgétaires de Montauban qui est finalement rétrogradé.

En janvier 2010 Alain Afflelou devient vice-président du club de Bayonne.

En décembre 2010, Bernard Laporte arrive au club, en tant que conseiller du président, il vient avec un projet d'agrandissement du Stade Jean Dauger. Mais un différend avec le président du club, Francis Salagoïty, pousse Bernard Laporte à partir en mars 2011. Le principal sponsor du club Alain Afflelou annonce également qu'il partira à la fin de la saison 2010-2011. Après plusieurs luttes internes, Francis Salagoïty et Alain Afflelou décident de s'en remettre au vote du conseil d’administration pour prendre les commandes du club, proposant chacun un projet. Alain Afflelou est soutenu par Michel Cacouault (ancien vice-président du club). En avril 2011, lors de la grande réunion du club, Francis Salagoïty, mis en minorité par les membres du conseil d'administration, démissionne du club. Michel Cacouault est élu président du club. Alain Afflelou reste vice-président et indique qu'il sera sponsor principal pour les saisons à venir.

En décembre 2011, alors que l'Aviron bayonnais se trouve à une 11e place (l'objectif de début de saison était d'être dans les six premiers du classement) Christian GAJAN et Thomas Lièvremont sont démis de leur fonction. Pour les remplacer, Didier Faugeron et Jean-Pierre Élissalde sont nommés entraîneurs de l'équipe. Lors de ce changement d'entraîneur Michel Cacouault démissionne de son poste de président. Il indique aussi qu'il démissionne de toute fonction au club et, le 10 décembre 2011, Alain Afflelou devient président du club bayonnais. Jean-Pierre Elissalde sera démit de ses fonctions 1 mois plus tard.