14-10-2017 19:00

Player statistic

Statistiques du Match

1
Carton(s) jaune(s)
0
0
Carton(s) rouge(s)
0
1
Drop(s)
0
2
Essai(s)
3
3
Pénalité(s)
3
1
Transformation(s)
3

Additional information

Arbitre
Adrien Descottes (France)
Affluence
16933 Spectateurs.

 

 

Biarritz s'impose à Bayonne au bout du suspense.

 

Biarritz a remporté le derby basque, ce samedi, dans le cadre de la 8e journée, à l'issue d'une rencontre très serrée (24-30). Son premier depuis 2011 ! Grâce à ce succès, qui plus est acquis à Jean-Dauger, le BO (7e) reste dans la première moitié du tableau. L'Aviron (12e), qui n'obtient même pas le bonus défensif, rate l'occasion de doubler son rival et ne décolle toujours pas.

Putsch au Pays basque ! Au terme d'un derby d'une magnifique intensité, le BOPB s'est imposé sur la pelouse de Jean-Dauger 30 à 24. Il s'agit de la première victoire des Rouge et Blanc dans un derby depuis 2011. Auteurs d'un début de seconde période grandiose, Maxime Lucu (52e) et Kylan Hamdaoui (55e) sont venus offrir le succès à leur formation. Yohann Artru (35e) avait précédemment inscrit le premier essai de la rencontre.

Derrière le 6 sur 7 au pied et les quinze points de Pierre Bernard, les hommes de Gonzalo Quesada ont résisté au retour bayonnais en fin de match. Les répliques quasi-immédiates de Julien Tisseron (57e) et de Sean Robinson (61e) n'ont pas suffi. Biarritz s'offre enfin le derby basque et met fin à six années de suprématie bayonnaise.

Depuis dix ans, l’écart moyen du score final des derbys basques se mesurait à 6,8 points à l'aube de ce nouvel opus version 2017-2018. Les deux pires ennemis du rugby français ont à nouveau confirmé ce chiffre ce soir. Et de quelle manière ! Biarritz et Bayonne ont livré chacun une prestation de haute volée, pour un scénario grandiose. Après une année de disette, les 17 000 spectateurs de Jean-Dauger ont assisté à des retrouvailles bouillantes ce samedi. Une rencontre au terme de laquelle le Biarritz Olympique s'est adjugé un succès plein d'autorité. De la folie et des dégâts.

 

De la folie et des dégâts.

 

Il y eut de l'intensité, d'abord. Un engagement très féroce qui n'a pas tardé à faire des victimes. A Bayonne, cette défaite à domicile contre le voisin biarrot n'est pas la seule mauvaise nouvelle de la journée. La bataille de Jean-Dauger a laissé sur le carreau une troisième ligne entière : Arnaud Duputs, Antoine Battut et Pieter-Jan van Lill ont dû quitter prématurément leurs coéquipiers. Mais ce derby basque ne se résume pas à un engagement hors-norme.

Alors que l'Aviron avait fait le nécessaire pour virer en tête à la pause, les dix minutes qui ont précédé l'heure de jeu ont accouché de deux essais de part et d'autre. Les hommes du trio Berbizier-Etcheto-Rey, maintenus derrière par le pied de Bernard, ont échoué dans les toutes dernières secondes, à quelques mètres de l'en-but adverse. Il n'était pas question de bonus défensif ce soir. Pour Bayonne, c'était la victoire sinon rien. Mais la défense biarrote a finalement eu le dernier mot. Alors que le BOPB n'avait toujours pas gagné à l'extérieur cette saison, il s'est offert une première mémorable. Du côté de l'Aviron, ce revers devrait résonner quelques semaines dans les esprits.