29-10-2016 20:45

Player statistic

QTY Event Heure
Willie Du Plessis 1 26'
Tom Donnelly 1 35'
Lorenzo Cittadini 1 42'
Kade Poki 1 51'
Heure Event QTY

Statistiques du Match

3
Carton(s) jaune(s)
2
0
Carton(s) rouge(s)
0
0
Drop(s)
0
0
Essai(s)
1
1
Pénalité(s)
3
0
Transformation(s)
1

Additional information

Arbitre
Romain Poite (France)
Affluence
13930 Spectateurs

 

 

Un essai à zéro, les Franciliens s'imposent sans convaincre (16-3) à Bayonne, au terme d'une terne rencontre. Mais c'est leur premier succès à l'extérieur, scellé par une interception du Puma Juan Imhoff. Alors ils s'en contentent.

 

Que de maladresses dans cette rencontre de faible intensité. Un essai inscrit sur interception en infériorité numérique, tout est dit. Et deux buts faciles vendangés par l'ouvreur basque Willie du Plessis (14e, 56e), appelé à la dernière minute pour palier le forfait de Raphaël Lagarde. Que retenir ? Rien. Juste une nouvelle défaite à domicile de l'Aviron depuis le début de la saison, la deuxième, qui plombe les Basques au classement, derniers.

Le Racing 92, sans génie, sans inspiration, sans tranchant, loin de son standing de champion de France en titre, méconnaissable depuis la début de la saison, continue à avancer doucement. Ce triste succès (3-16), lui fait du bien, pourtant, car c'est son premier de la saison à l'extérieur. Il est à prendre, donc, et sans faire d'histoire, ni rechigner sur la manière.

Les Franciliens eurent une demi-douzaine d'opportunités (35e, 45e, 48e, 49e, 51e) qu'ils ne surent pas bonifier et les Bayonnais, en seconde période, se trouvèrent par quatre fois (55e, 69e, 76e, 78e) en position d'aller marquer un essai mais l'hermétique défense francilienne veillait, infligeant même aux Basques une interception (70e) sur passe aveugle de Tongia derrière une de leurs attaques qui reculait.

Triste rencontre, donc, qui cimente l'Aviron Bayonnais à la dernière place mais relance un peu les Franciliens, qui visent maintenant à entrer dans le Top 6.

 

5 : Comme le nombre de cartons jaunes distribués par l'arbitre, M. Poite. Trois contre les Bayonnais et deux contre les Franciliens. Les Basques jouèrent même trois minutes à treize contre quinze. Donnelly (35e), Cittadini (42e) et Poki (51e) côté Aviron ; Lauret (68e) et Goosen (77e) côté Racing 92. Pour anti-jeu, plaquages dangereux et fautes au sol.

 

Le joueur : Imhoff, vraiment le meilleur.

L'ailier international argentin Juan Imhoff conforte sa première place au classement des meilleurs marqueurs du Top 14 en inscrivant un essai sur interception à la 70e, alors que le Racing 92, en infériorité numérique, venait de repousser un ballon porté sur pénaltouche. Il cumule huit essais en neuf journées, celui-ci ayant scellé la victoire des champions de France à Jean-Dauger.